ARTWORK

THE HEART OF MAN

EN: Humans are essentially good or bad? It is a question that I have been asking myself for a longtime, and it is the starting point of this work. Inspired on Erich’s Fromm book “The heart of man”, I created a graphic world of my own to share with you my faith in the “biophilic” side of mankind.

According to Fromm, humans can decide either to develop their “biophilia”, the inborn affinity human beings have for other forms of life or their “necrophilia”, which is the affinity for death. In his opinion, the strongest tendency defines the individual.

With this idea, good and evil is in every one of us and we can decide in any moment which one we choose. It might be easy in certain situations and harder in others. This contrast between good and bad is represented with the black and white color. On the right side, I drew all what I consider to be negative such as solitude, pollution, violence, fanaticism or vanity. On the left side, you can perceive a human asexual figure with a head in the shape of a heart which represents humanity.

His energy spreads up trough different channels filled with, what I consider, positive things such as nature, beauty, open windows, kindness, etc. The work is unfinished in purpose, so I can get back to it in 30 or 40 years with my perception at that moment. Everything that will we be drawn at that time will be done with another color to see the difference between the past and the present.


FR : L’homme est-il essentiellement bon ou mauvais ? Voici une question que je me pose depuis longtemps et qui est à la base de cette exposition. Inspirée par l’ouvrage « Le cœur de l’homme » d’Erich Fromm, j’ai créé un monde de mes propres lignes pour partager avec vous ma foi dans le côté « biophile » le l’être humain.

Selon Fromm : « Il n’existe pas en effet de différence plus radicale entre les hommes, tant sur le plan psychologique que sur le plan moral, que celle qui sépare ceux qui aiment la mort de ceux qui aiment la vie, les nécrophiles des biophiles […] Il y en a d’autres qui se vouent entièrement à la vie : de ceux- là on peut penser qu’ils ont atteint le but le plus élevé qu’un être humain puisse se fixer. Toutefois, la plupart des hommes possèdent en eux les deux types de tendances à la fois, mais dans des proportions variées. Ce qui compte, comme dans tous les processus appartenant à l’ordre du vivant, c’est l’intensité respective de ces deux inclinations – la plus puissante déterminant le comportement de l’individu – et non l’absence totale ou la présence exclusive de l’une ou de l’autre ».

Le bien et le mal sont en chacun de nous et c’est à chaque instant de notre existence que nous pouvons choisir de quel côté nous incliner. Inspiré de cette idée, j’ai créé ce grand puzzle, dans lequel le blanc et le noir représentent le bien et le mal. À droite, nous trouvons tout ce qui me semble négatif comme la solitude, la pollution, la violence, le fanatisme ou la vanité. À gauche, c’est l’être humain qui est représenté par une figure avec une tête en forme de cœur. Son énergie se disperse vers le haut à travers de différents canaux remplis de ce que je considère comme positif. La nature, la gentillesse, la beauté ou les fenêtres ouvertes. L’œuvre reste inachevé dans le but de la compléter dans 30 ou 40 ans quand ma vision du monde se sera imprégnée des différentes expériences de la vie. À ce moment-là, une troisième couleur s’ajoutera pour créer la différence entre le passé et le présent.


CD COVER – ORIGINES

Drawing : Silvia Bazantova
Infographics : Antoine Walraevens

THE HEART OF MAN

EN: Humans are essentially good or bad? It is a question that I have been asking myself for a longtime, and it is the starting point of this work. Inspired on Erich’s Fromm book “The heart of man”, I created a graphic world of my own to share with you my faith in the “biophilic” side of mankind.

According to Fromm, humans can decide either to develop their “biophilia”, the inborn affinity human beings have for other forms of life or their “necrophilia”, which is the affinity for death. In his opinion, the strongest tendency defines the individual.

With this idea, good and evil is in every one of us and we can decide in any moment which one we choose. It might be easy in certain situations and harder in others. This contrast between good and bad is represented with the black and white color. On the right side, I drew all what I consider to be negative such as solitude, pollution, violence, fanaticism or vanity. On the left side, you can perceive a human asexual figure with a head in the shape of a heart which represents humanity.

His energy spreads up trough different channels filled with, what I consider, positive things such as nature, beauty, open windows, kindness, etc. The work is unfinished in purpose, so I can get back to it in 30 or 40 years with my perception at that moment. Everything that will we be drawn at that time will be done with another color to see the difference between the past and the present.


FR : L’homme est-il essentiellement bon ou mauvais ? Voici une question que je me pose depuis longtemps et qui est à la base de cette exposition. Inspirée par l’ouvrage « Le cœur de l’homme » d’Erich Fromm, j’ai créé un monde de mes propres lignes pour partager avec vous ma foi dans le côté « biophile » le l’être humain.

Selon Fromm : « Il n’existe pas en effet de différence plus radicale entre les hommes, tant sur le plan psychologique que sur le plan moral, que celle qui sépare ceux qui aiment la mort de ceux qui aiment la vie, les nécrophiles des biophiles […] Il y en a d’autres qui se vouent entièrement à la vie : de ceux- là on peut penser qu’ils ont atteint le but le plus élevé qu’un être humain puisse se fixer. Toutefois, la plupart des hommes possèdent en eux les deux types de tendances à la fois, mais dans des proportions variées. Ce qui compte, comme dans tous les processus appartenant à l’ordre du vivant, c’est l’intensité respective de ces deux inclinations – la plus puissante déterminant le comportement de l’individu – et non l’absence totale ou la présence exclusive de l’une ou de l’autre ».

Le bien et le mal sont en chacun de nous et c’est à chaque instant de notre existence que nous pouvons choisir de quel côté nous incliner. Inspiré de cette idée, j’ai créé ce grand puzzle, dans lequel le blanc et le noir représentent le bien et le mal. À droite, nous trouvons tout ce qui me semble négatif comme la solitude, la pollution, la violence, le fanatisme ou la vanité. À gauche, c’est l’être humain qui est représenté par une figure avec une tête en forme de cœur. Son énergie se disperse vers le haut à travers de différents canaux remplis de ce que je considère comme positif. La nature, la gentillesse, la beauté ou les fenêtres ouvertes. L’œuvre reste inachevé dans le but de la compléter dans 30 ou 40 ans quand ma vision du monde se sera imprégnée des différentes expériences de la vie. À ce moment-là, une troisième couleur s’ajoutera pour créer la différence entre le passé et le présent.


CD COVER – ORIGINES

Drawing : Silvia Bazantova
Infographics : Antoine Walraevens

WebDesign : DEBE STUDIO